Château Climens 1996 Barsac - 1er Cru Classé

Autre visage du Sauternais avec le profil tout en fraîcheur et en complexité du remarquable Château Climens, la propriété se situant à Barsac sur un terroir plus frais dû à son socle calcaire. Le 1er Cru Classé se distingue aussi par un encépagement 100% sémillon, variété idéale pour le développement du champignon Botrytis cinerea, la fameuse pourriture noble. Le vignoble de 30 hectares est en cours de conversion bio, sous la houlette de Bérénice Lurton qui dirige le cru acquis en 1971 par son père, Lucien Lurton.

Le grand liquoreux du Château Climens distille des saveurs riches d’agrumes, d’ananas et de coing, avec des nuances subtiles de sève de pin, dans un parfait équilibre préservé par l’acidité.

 

Assemblage
100% sémillon

 

Le mot de la propriété
« Ce millésime a 20 ans, c’est un âge merveilleux, particulièrement pour un grand Sauternes ! Un peu comme le 1988, 1996 est un millésime d’une très grande élégance, qui s’est fait attendre. Il est d’une jeunesse remarquable, sa robe est claire, son style très Barsac, particulièrement minéral et frais, avec une pointe de salinité, des notes de citron confit et une finale safranée d’une grande finesse. Il aime l’aération, et sera donc bien adapté à une consommation au verre au restaurant : la bouteille se conservera et se bonifiera après ouverture.
La restauration est une vitrine éminemment essentielle au sens premier du terme : les vins de qualité sont liés au partage, au bien-vivre et donc forcément (surtout en France!) à la bonne cuisine… Je suis très attachée au fait que mes vins soient présents dans la belle restauration, et pas seulement sur des tables de grand prestige. La consommation au verre dans les restaurants permet aux sommeliers de sortir des sentiers battus et aux clients de faire de belles découvertes, qu’ils n’auraient sans doute pas faites chez eux. Climens est un liquoreux aérien qui permet toutes les audaces en termes d’accords mets-vins ; les clients pourront en tester quelques-uns dans le cadre de cette opération, qui est pour moi une expérience très excitante ! »

Bérénice Lurton, propriétaire